Archives de catégorie : Conseils & Astuces

Mon Top 10 à voir et à faire à Auckland !

Après 9 mois de vie dans cette ville, je vous présente mon top 10 des choses à faire et à voir sur Auckland !

Ce classement est bien sûr personnel, et ce que j’y présente est uniquement des activités que j’ai moi-même faites. C’est pour ces raisons que, par exemple, Waiheke Island ne figure pas, pour les connaisseurs.

Pour les nouveaux arrivants et tous les nouveaux voyageurs se rendant ou étant de passage à Auckland, je vous promet que vous ne serez pas déçu par ces 10 lieux !

10 – Michael Josef Memorial Park

Photo : lansol.co.nz

Voici la journée parfaite : commencez par un tour à l’Aquarium d’Auckland (39$NZD), allez profiter de la plage et des restaurants de Mission Bay, et finissez au Michael Josef Memorial Park. Le tout se situe dans un rayon de moins de 2 kilomètres !

Depuis le parc, vous aurez une vue imprenable sur Rangitoto Island et une partie du Golf d’Auckland. Les pelouses sont immenses, bien vertes, et propres.

Adresse : 19 Hapimana St, Orakei, Auckland 1071

9 – Albert Park

Photo : Aymeric LECOSSOIS

En plein centre-ville, face à l’Université, voici le joli poumon vert d’Auckland. Très fleuri, installez-vous sur un banc pour observer la fontaine Victorienne, ou la Skytower, selon les goûts.

Adresse : 33-43 Princes Steet, Auckland, 1010

8 – Skytower

Photo : Aymeric LECOSSOIS

Impossible de la rater ! On la voit depuis partout en ville, et même depuis la campagne ! J’ai habité quelques mois à Kumeu, et même à 24 kilomètres de là, je la voyais ! Elle fait 328 mètres de haut à son extrémité (324 mètres pour la Tour Eiffel).

Elle fait partie d’un grand complexe, le SkyCITY, avec un casino, un cinéma, des restaurants, pour n’en citer que quelques exemples.

Pour 29$NZD, vous pourrez grimper à 220 mètres de haut, prendre un café ou collation et admirer la vue à 360 degrés. Parfait pour le coucher de soleil. Jour de pluie : à éviter !

Adresse : Victoria Street West, Auckland, 1010

https://www.skycityauckland.co.nz/sky-tower/

7 – One Tree Hill

Vue sur la banlieue d’Auckland depuis One Tree Hill. Photo : Aymeric LECOSSOIS

Un immense parc un peu excentré de la ville où l’on peut admirer les moutons et les vaches, parfois en liberté. Le meilleur conseil, c’est de se garer en bas au kiosk d’information et de monter à pied. Vous aurez à monter 1,5 kilomètres, mais les vues et les animaux vous le rendront bien !

Si vous venez au printemps (September à Novembre), vous pourrez y voir les cerisiers en fleur, à ne pas manquer ! (à voir du côté Greenlane, près de la zone à barbecue).

Adresse : 670 Manukau Rd, Royal Oak, Auckland 1023

6 – Devonport

Vue sur Devonport et le centre-ville d’Auckland. Photo : Aymeric LECOSSOIS

N’y allez surtout pas en voiture : vous allez perdre un temps fou dans les embouteillages, et faire un détour monstre. Prenez le Ferry depuis le terminal au centre-ville d’Auckland (14$NZD aller-retour, 9,60$NZD si vous avez la AT HOP Card).

Si vous en avez marre de la ville, du monde et du bruit, en 15 minutes de Ferry, qui au passage vous permet d’admirer Auckland depuis le Golfe, vous allez vous croire au paradis.

Devonport, c’est ce petit coin de charme très calme et silencieux, sans histoires. Promenez-vous dans son centre-ville et ses petites boutiques ou restaurants.

Allez faire un tour à North Head et ses fortifications militaires abandonnées. Profitez surtout du panorama et de la vue sur Rangitoto Island !

La montée au Mount Victoria vaut amplement le détour, à ne pas oublier !

5 – Mount Eden

Photo : Aymeric LECOSSOIS

À mi-chemin entre Victoria Park et One Tree Hill, le Mount Eden est le parc le plus photogénique. C’est le plus haut sommet à Auckland, avec 196 mètres. Vues imprenables sur la ville, la Skytower, et surtout le fond du cratère endormi.

Adresse : Puhi Huia Rd, Mount Eden, Auckland 1024

4 – Karekare Beach

Photo : Aymeric LECOSSOIS

Avis aux possesseurs de voiture ou autre moyen de transport : il vous faudra 45 minutes de route pour vous y rendre, sans compter la circulation (le plus gros point noir de la ville). Mais traverser les Waitakere Ranges est un moment tellement sympa qu’on veut y aller tous les jours !

Faites un arrêt à KiteKite Falls si la route est vraiment longue après les embouteillages en ville.

À Karekare, c’est un autre monde où les fans de Jurrassic Park s’y croiront. Ne manquez pas l attraction numéro 1 : Karekare Waterfall, très facile d’accès avec une petite marche. Vous pouvez aussi faire le Zion Hill Track, une rando de 3 heures environ.

3 – Rangitoto Island

Dans les dédales volcaniques de l’île de Rangitoto, golfe d’Auckland. Photo : Aymeric LECOSSOIS

À l’instar de la Skytower, Rangitoto est une île qu’on voit depuis un peu tous les points de vue à Auckland. Sa forme large et imposante, culminant à 260 mètres, est vraiment captivante. C’est le lieu parfait pour passer une journée de weekend (ou de vacances).

L’île est très protégée et fait partie du pointilleux programme « Pest Free Island ». Vous serez obligé de brosser et de laver tout votre matériel et vêtements, et de tout emballer dans des sacs hermétiques (tupperwares pour la nourriture).

Les Ferrys sont limités à 3 à 4 par jour, et il est impossible de passer la nuit sur l’île : ne ratez pas le tout dernier ferry de 17 heures ! Les réservations sont obligatoires. Le tarif est un peu excessif, 36$NZD, mais cela paie en partie la conservation de l’île.

Grimpez au sommet et admirez le panorama sur Auckland, Devonport, Northshore, Tiritiri Matangi Island, Motutapu Island, Brown’s Island et Mission Bay.

Descendez voir le phare et bronzer à la plage, observez les « baraques » construites dans les années 20 et 30.

Allez à Boulder Bay pour admirer des restes d’épaves de navires (y aller à marée basse!). Ce trail passe par une grande zone de roche volcanique très coupante (prenez de bonnes chaussure!). Cette même roche renvoie très bien la chaleur du soleil, donc protégez-vous si beau temps car on croît vraiment marcher sur des braises !

Le site internet : http://rangitoto.co.nz/

2 – Tiritiri Matangi Island

Photo : Aymeric LECOSSOIS

Il faut 1h15 de Ferry pour y parvenir. C’est long, je l’accorde. Et en plus, le tarif proposé est salé : 78$NZD l’aller-retour. Mais ne manquez pas une journée sur cette île absolument fabuleuse, magique et mystérieuse !

Je vous conseille le trail qui fait le tour de l’île en longeant les côtes. Vous en aurez pour un peu plus de 5 heures, et ce sera la meilleure façon de découvrir ce petit paradis préservé (Pest Free Island comme Rangitoto) au nombreux oiseaux sauvages.

Pour ce qui est du climat, n’y allez pas si le ciel est au grand bleu, mais plutôt dans une journée mitigée comme je l’ai fait. C’est là que ce sera le plus beau et le plus mémorable : arcs-en-ciel en série, ciel magnifique, paysages rendus époustouflants. Et si vous y allez à la bonne saison, vous pourrez même observer des dauphins depuis les rivages.

Avant de reprendre le Ferry, arrêtez-vous au phare : il y a du café, des oiseaux et les conservateurs de l’île qui y vivent, si vous voulez en savoir plus).

http://www.tiritirimatangi.org.nz/

1 – Muriwai Beach

Photo : Aymeric LECOSSOIS

C’est le sanctuaire sacré des Gannets, ou Fou de Bassant (ici Fou Austral pour les connaisseurs). Une colonie y vit à longueur d’année. Ils sont bruyants, ils sentent fort (attention au vent de face), mais ils sont magnifiques dans ce décor de falaises féerique !

Au pied de la falaise, côté plage, vous pourrez admirer les énormes vagues s’écrasant sur la roche. Ouvrez les yeux, sortez vos jumelles, et vous pourrez spotter des lions de mer se dorant au soleil ou jouant dans l’eau.

Sur la plage, vous pourrez en profiter pour faire du surf. C’est aussi un lieu très prisé des kite-surfeurs.

C’était mon top 10 des lieux à voir et des choses à faire à Auckland. J’espère que je vous ai donné des idées pour votre prochain trip dans cette ville.

Qu’avez-vous envie de voir le plus ?

Vous y êtes déjà allé ?

Quel serait votre top 10 ?

Aymeric LECOSSOIS – Pictures From The World
Qui suis-je ?

Comment voyager seul tout en sécurité ?

Parmi les freins qui empêchent les gens de voyager seul, on peut trouver la sécurité. C’est tout à fait compréhensible. Se dire que l’on va se retrouver tout seul dans un endroit que l’on ne connaît pas peut être intimidant. Être seul, c’est aussi être plus vulnérable, on ne va pas se mentir !

Dans notre sac à dos ou notre valise, on a toute notre vie, nos papiers, notre argent, etc. On a pas envie de se faire voler ses affaires tout comme on a pas envie de se faire agresser pour quelconque raison que ce soit.

Depuis ces quatre dernières années, j’ai voyagé en solo 95% du temps. Il ne m’est jamais rien arrivé, et parmi toutes les rencontres que j’ai faite, il n’y a tout simplement eu qu’une seule personne qui avait laissé sa valise devant l’entrée des toilettes d’un aéroport et qui ne l’a jamais retrouvée. Donc ne laissez jamais vos bagages sans surveillance, et ça ne vous arrivera pas. Tout le reste n’était que des pertes ou des oublis.

Personnellement, la seule fois où j’ai eu peur, c’était quand j’étais à Détroit, alors que j’étais accompagné d’un ami. Quand on visite une des villes les plus dangereuses des États-Unis, il faut s’attendre à tout, tout comme lorsque l’on laisse sa valise sans surveillance.

Bien sûr, si ça ne m’est pas encore arrivé, ça ne veut pas dire que ça n’arrivera à personne, ni même à moi-même. Il y a effectivement une minorité de personnes qui rencontrent des soucis de vol ou d’agression. On peut trouver des histoires en tout genre sur le net, et il peut être difficile de se rassurer.

Je vous partage dans cet article mes astuces pour voyager seul tout en sécurité !

Le sac à dos ou la valise

Toujours bien fermé, toujours un œil dessus, toujours près de vous.

Vérifier régulièrement si une poche ne s’est pas ouverte (ou a été ouverte), et/ou regarder à l’intérieur si rien ne manque. Il ne s’agit pas non plus d’être parano, mais cela a un effet rassurant de savoir qu’on a bien tout sur soi en tout temps.

Il existe aujourd’hui des sacs avec des fermetures éclair spéciales « anti-pickpocket ». Cela ne résout pas le problème entièrement, mais complique beaucoup plus la tâche des voleurs. PacSafe fait de très bons produits de ce genre.

Vous pouvez également vous procurer un cable ou un filet antivol pour garder votre sac en pleine sécurité à votre hôtel ou auberge de jeunesse.

Si vous prenez l’avion, gardez les objets qui ont le plus de valeur dans votre sac en cabine. Cela vous évitera la panique si on perd votre sac.

Vous pouvez aussi voyager léger, ou voyager minimaliste : vous pourrez alors passer toutes vos affaires en bagage cabine, comme je l’ai fait lors de mes voyages en Indonésie, en Australie, à Singapour ou encore en Nouvelle-Zélande. Plus de soucis de perte !

L’argent

Lorsque j’étais en PVT en Australie, je me baladais avec près de 2.000$ de cash dans mon sac à dos. Je dormais en auberge de jeunesse, et ce même sac avec ce même argent était placé dans un casier sans cadenas. Bon, c’était en Australie, un pays où si tu fais tomber ton portefeuille, on se battrait presque pour te le ramasser et te le redonner intact et avec le sourire. Mais il n’empêche, NE FAITES PAS COMME MOI !

De nos jours, on ne peut pas faire grand chose sans argent. Ce serait vraiment bête de se le faire piquer pour faute d’attention. Diviser et garder dans plusieurs endroits, une véritable règle d’or !

Après ma folie australienne, je divise personnellement mes sous dans trois endroits différents. Sac à dos, portefeuille, et dans une poche de vêtement zippée. Ne vous promenez pas avec trop de cash. Ayez juste un minimum, ou juste de quoi subvenir à vos dépenses dans la journée.

Il existe aussi des ceintures que l’on porte sous ses vêtements pour stocker son argent et sa carte bleue.

Pour ce qui est de retirer de l’argent à un distributeur, préférez ceux en intérieur. Cachez le clavier entièrement lorsque vous faites votre code (perso, en plus de ça, je m’amuse même à faire des feintes dans le vide avec mes doigts en même temps de taper mon code). Jetez un coup d’œil rapide de temps à autre.

Les papiers

Avant votre départ, faites des copies de tous vos papiers, même ceux qui ne sont pas importants. Vous pouvez aussi les scanner et vous les envoyer par mail. Les prendre en photo avec votre téléphone est aussi une idée, d’autant plus qu’aujourd’hui nous pouvons le sécuriser avec notre empreinte digitale, améliorant la sécurité.

Le plus important lorsque l’on voyage, c’est clairement le passeport. Gardez le toujours le plus proche de vous, dans une poche qui ferme bien. Le mieux est une poche intérieure.

Se renseigner à l’avance

Faites les recherches nécessaires et épluchez les rubriques sur la santé, la sécurité ou encore sur comment éviter des arnaques dans le pays que vous allez visiter. C’est bien plus important que de regarder quelles activités faire ou quoi voir.

Vous pouvez aussi poser vos questions sur des forums de voyage ou sur des blogs de voyageurs ayant déjà été dans le pays que vous voulez visiter.

Pour pousser encore plus loin, essayez de trouver le site internet ou la page Facebook de journaux ou de chaînes d’information locales, pour en apprendre plus sur la situation présente.

Couchsurfing, Airbnb, Booking, Hostelworld, etc…

AirBnb à New York, 2015

Vérifiez toujours l’endroit où est placé votre logement à l’aide de Google maps ou d’une application de cartographie. Renseignez-vous sur le quartier. Préférez mettre quelques Euros de plus si jamais vous ne le sentez pas au premier abord.

Regardez les notations. Essayez d’éviter les établissements qui ont moins de 7 sur 10.

Épluchez toujours tous les commentaires. Oui, tous les commentaires, un par un et en entier. Ceci est surtout valable si vous êtes hébergé chez des gens, comme avec Couchsurfing ou AirBnb.

Lorsque j’étais à Vancouver pendant mon roadtrip au Canada, j’avais prévu de passer 5 nuits en Couchsurfing. Le vérou de la salle de bain ne marchait pas, et le gars avait un comportement pervers à souhait et ne s’en cachait même pas. Heureusement, je suis un gars. Il avait 99 commentaires sur son profil Couchsurfing que j’ai alors revisité plus sérieusement. Sur les 99, deux malheureux petits commentaires faisaient état de ces problèmes. Je ne les avait pas vu. Avoir fait plus attention m’aurait évité ces petits désagréments, qui au final n’ont duré qu’une journée au lieu de 5 car je me suis barré ! Quelques mois après, il a été banni de Couchsurfing, en espérant que ce ne soit pas pour les raisons auxquelles je pense.

En résumé, faites toujours confiance à votre instinct. Essayez d’entrer en contact avec les gens qui vous héberge avant votre arrivée si possible. Posez leur des questions (trop n’est pas assez).

Écoutez votre instinct ! Si vous ne le sentez pas, partez !

Avoir un « contact d’urgence »

Connaissez-vous l’abréviation « ICE » , In Case of Emergency ? C’est le standard international pour les personnes à appeler en urgence en cas de problème. Dans tes contacts, ajoute cette abréviation comme suit : ICE – [nom de la personne].

Vous pouvez même avoir un ICE temporaire, par exemple le numéro de téléphone de votre logement ou de la personne qui vous héberge. Lorsque vous partez en randonnée, par exemple, essayer de les informer de vos plans.

S’inventer un(e) ami(e) de voyage

Très pratique pour faire savoir que vous n’êtes pas seul, ou pour se débarrasser de quelqu’un !

Prendre une assurance voyage

Je suis toujours estomaqué de rencontrer ou d’entendre des gens dire qu’ils voyagent sans assurance. Franchement, cela ne coûte pas cher, et peut carrément vous sauver. Sans assurance, vous devrez payer les frais en intégralité de votre poche si jamais il vous arrive un pépin.

Si c’est une simple visite chez un médecin, ça peut passer . Si c’est un médicament, ça peut passer. Mais si vous devez passer une nuit en hôpital ou vous faire opérer, ou pire vous faire rapatrier, là c’est plusieurs milliers, voire dizaines de milliers d’Euros que vous pourriez avoir à débourser.

J’ai lu l’histoire d’une fille qui s’était faite renversée par une voiture en scooter au Cambodge. Elle avait eu une jambe fracturée et avait du se faire opérer au Cambodge, puis rapatriée en France. La somme totale s’élevait à près de 15.000 Euros…

Lors de mon PVT en Australie, et pour mon PVT en Nouvelle-Zélande, mon assurance voyage m’a coûtée 420 Euros par an. Vous voyez, ce n’est rien comparé à ce qui peut vous attendre.

Par contre, faites bien attention à savoir pour quoi vous êtes couvert, et si vous devez avancer les frais ou non !

Si vous restez en Europe, renseignez-vous avec votre banque. En effet, l’assurance de votre carte bancaire peut vous couvrir (attention, strict minimum!) pendant une durée de 3 mois après votre départ.

Les applications de téléphone

Maps.me / Google Maps : sachez où vous êtes, sachez où vous allez et comment. Maps.me est une carte qui fonctionne aussi sans internet.

L’application de votre banque : surveillez vos comptes, faire opposition en cas de problème…

Conseils aux voyageurs : l’application du Ministère des Affaires Étrangères vous donnera des informations sur la situation et la sécurité, pays par pays.

 

En espérant que je vous aurait aidé et donné des infos utiles avec cet article!

Et vous, quelles sont vos astuces ?

Note sur l’affiliation : les liens sont affiliés avec Amazon.fr. Je touche une petite commission si vous achetez ces produits depuis mon blog (vous ne payez pas plus cher !). Cela permet de m’aider à faire vivre le blog et de vous apporter toujours plus de contenu de qualité ! Je vous en remercie 🙂

Aymeric LECOSSOIS – Pictures From The World
Qui suis-je?