Comment préparer son voyage ?

« C’est décidé, nous partons faire le tour du monde en 2021 ! », pouvais-je lire dernièrement sur un blog de voyage.

2021, cela fait 4 ans. Ce sont 4 ans de préparation. Mais surtout, on l’oublie souvent, d’économies. Voyager est de moins en moins onéreux, il y’a de plus en plus de plate-formes qui se créent et de techniques qui sont partagées pour voyager moins cher, et souvent mieux ! 4 ans, c’est long. Mais pour économiser suffisamment et organiser 1 an de voyage, c’est correct.

D’autres voyages sont plus spontanés. On les prévoit, à partir de rien, quelques semaines ou mois avant, surtout si on a déjà les économies. C’était mon cas quand je suis parti en Slovénie en Août 2017. C’était aussi mon cas quand je suis parti à Détroit avec un ami, quand j’habitais au Québec en 2015. Dans le premier cas, j’avais environ 3 mois pour préparer, dans l’autre 1 mois et on avait réparti les tâches en deux.

Certaines personnes partent comme ça, sans grande ligne, sans recherches préalables, y vont un peu au pif, tel Antoine de Maximy. D’autres préparent tout, jusque dans le moindre détail. Le premier cas n’est pas assez sécuritaire et demande beaucoup d’expérience. Le deuxième est trop préparé et ne laisse pas la place à l’imprévu, ce qui peut bloquer ou frustrer dans certaines situations.

Le plus dur est de se situer entre les deux !

Daintree Forest, Australie

 

Connaissez-en un minimum sur la destination avant de partir

Il est toujours bien mieux de partir avec un minimum de préparation. Personnellement, je ne pars jamais sans avoir au moins lu des rubriques ou m’être renseigné sur des sujets comme « avant le départ », « argent et budget », « climat et météo », santé et sécurité », vie pratique », « culture », « tradition ». C’est pour moi le minimum.

Cela évite d’arriver sans un visa qui peut être obligatoire, de me retrouver face à des dépenses astronomiques, d’arriver en pleine mousson, d’attraper une maladie et de ne pas avoir le traitement sur moi, de me promener dans des zones interdites, de me faire gravement dévisager, voire agresser, car je ne respecte pas les traditions et les coutumes du pays.

En bref, à peine 1 heure de recherche sur notre bon vieux internet peut nous faire éviter des désastres. Si vous faites d’autres recherches sur les logements, les activités, les lieux à voir ou a ne pas voir, les guides, vous allez en plus gagner un temps précieux sur place et vous assurer un peu plus de passer un bon moment ! C’est gratuit, et croyez-moi, ça vaut le coup !

Car après avoir choisi sa destination de voyage, il faut se préparer. Il en va surtout de sa sécurité et de sa santé. Prenez connaissance du pays avant votre départ.

Le Roma Streets Parkland, à Brisbane.Un parc vallonné absolument magnifique ! Un havre de paix en plein centre-ville.

 

Organisez-vous

Tout comme pour choisir sa destination, il faut s’organiser. Pour ça, rien de mieux que d’acheter un bon guide de voyage, ou de parcourir les sites internet des éditeurs de ces guides. On peut citer pour les plus connus Lonely Planet, Le Routard, y ajouter Trip Advisor. Ce seront vos meilleurs amis.

Etant donné que ces guides parlent souvent de lieux assez touristiques, je recommande aux plus baroudeurs et aux personnes voulant être en-dehors des sentiers du tourisme, de poser vos questions dans des forums de voyage.

Avec tout ça, faites-vous une liste. Regardez sur une carte où sont situées les activités que vous voulez faire. Repérez où vous pourrez vous loger, comment vous allez vous déplacer, afin d’éviter des allers-retours ou des zigzags de partout.

Faites-vous un genre de circuit. Vous pourrez ainsi gagner du temps sur place, en faire plus, ou être moins fatigué. De plus, cela évitera de vous perdre et de ne pas savoir quoi faire en arrivant.

Vous pourrez également plus précisément estimer le budget de votre voyage grâce à cette organisation. Laissez-vous toujours une marge de 20% supplémentaire pour les dépenses imprévues. Vous pourrez alors voir directement si vous n’avez pas eu les yeux trop grands, si vous allez devoir économiser encore un peu, si vous allez devoir raccourcir un peu votre séjour.

Un beau panorama sur la ville de Singapour, depuis le Henderson Bridge.

 

Agence de voyage ou pas ?

J’ai surtout voyagé sans agence de voyage. Plus de liberté et surtout plus d’économies ! Très sérieusement, vous pouvez économiser parfois 50% du prix proposé ! Faites le test : prenez un circuit proposé par une agence et refaites-le comme si vous réserviez vous-même l’avion, les logements et les activités. Comparer les résultats n’est souvent pas triste !

La seule fois où j’ai utilisé une agence de voyage, c’était en Australie. Je voulais faire un petit trip sur la cote Est, entre Brisbane et Cairns, pendant mon PVT.

Bon, coté tarif, je l’avoue, j’ai eu un excellent prix car j’ai eu affaire à quelqu’un qui était aussi en PVT, et qui en plus était aussi française. On a bien sympathisé, un petit coup de fil au patron et j’ai eu 15% de réduction sur le total. De plus, j’étais déjà bien renseigné. J’ai eu un pass de bus illimité pour 6 mois au prix de 250$, pour relier Brisbane à Cairns, en pouvant m’arrêter à tous les arrêts et reprendre depuis n’importe quel arrêt. Rien que là, j’avais économisé plus de 50% sur le transport. Ensuite, j’ai réservé les auberges de jeunesse par moi-même, m’évitant de payer la petite marge de l’agence.

Résultat, j’ai payé 1100 Euros pour 14 jours, transport, logement, nourriture, toutes les activités, même une paire de lunette de soleil que j’ai du acheter à Noosa Heads. Bref, absolument tout inclus ! J’ai fait du survol en avion, un séjour sur un catamaran autour de l’archipel des Whitsundays, j’ai parcouru l’île de sable de Fraser Island en long et en large…

Coucher de soleil sur Uluru, dans le Red Center australien… Magique !!

Utiliser une agence de voyage, ça peut être bien, mais il faut l’utiliser à bon escient. Je pense vraiment que de l’utiliser juste pour réserver à l’avance des activités est bien. Mais connaissez les prix avant pour éviter de trop vous faire arnaquer, surtout à l’étranger. Pour tout réserver du début à la fin, je ne conseille vraiment pas, sauf cas spécifique.

Le problème des agences de voyages, c’est que les dates sont rendues fixes. Vous avez moins de liberté. Vous devez être là tel jour à telle heure. C’est ce que je n’ai pas aimer : pas de souplesse ! Pour les points positifs, tout était réservé à l’avance, donc sûr d’avoir ma place, et pas de perte de temps à se déplacer sur place pour réserver un peu en dernière minute.

 

Passez à l’action

Maintenant que vous savez où vous vous rendez, que vous vous êtes renseigné, que vous vous êtes organisé, que vous avez fait le choix entre prendre une agence de voyage et faire par vous-même, passez à l’action !

Réservez votre avion, votre hôtel, les activités et tout ce que vous pouvez réserver à l’avance. N’oubliez pas de penser à une assurance voyage si vous partez quelques semaines hors de France. Ne comptez-pas sur l’assurance de votre carte bancaire, elle est ridicule (sauf les CB très chères). En cas de pépin, les consultations, les nuits d’hôpital, ou pire, le rapatriement, peuvent vous coûter une véritable fortune.

Pour cela, je vous conseille l’assurance proposée par Chapka que j’avais lors de mon PVT Australie. Pour seulement 35 Euros par mois, vous êtes dans la sécurité la plus totale, quasiment tous les frais en cas de pépin sont pris en compte et les franchises sont basses.

Vérifiez les vaccins, la validité de votre passeport, informez vos proches, procurez-vous le matériel dont vous auriez besoin sur place, préparez votre valise en essayant de faire en sorte qu’elle ne soit pas trop lourde…

Ne reste plus qu’à partir et à vous éclater !

À bord d’un catamaran à l’exploration de l’archipel Whitsunday Islands, en Australie.

N’oubliez pas le retour !

Malheureusement, il faut penser au retour avant même d’être parti ! La dure loi du voyage… Dans votre budget total, n’oubliez jamais de comprendre la réserve du retour ! C’est d’autant plus important si vous n’avez plus de voiture, plus de logement ou que vous avez quitté votre travail sans être sûr de le retrouver !

A mon retour d’Australie en solo, il me restait 1800 Euros, sur les 2.000 que je m’étais prévu. Eh bien si je n’avais pas trouvé de travail aussi rapidement que j’ai pu le faire, j’aurais été dans le rouge dès le premier mois. J’ai pu trouver une voiture « correcte » à 1.000 Euros, encore une chance.

J’ai trouvé du travail en intérim au bout de deux semaines, mais j’ai dû demander à deux fois des avances sur paiement. En gros, j’ai stressé pendant deux mois.

Donc pensez à votre budget retour et prévoyez un peu large pour ne pas stresser. Estimez votre budget retour à l’avance. Mais pas un budget aussi faible que celui que je m’étais prévu. Maintenant que j’ai testé, je l’ai compris. Je pense que prévoir deux ou trois mois d’avance pour se réinstaller est correct.

 

Je vous souhaite bon vol !

Que ce voyage soit le meilleur de votre vie !

 

Aymeric LECOSSOIS – Pictures From The World
Qui suis-je ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *