Australie #4 : Un paradis nommé Fraser Island

Là où la plage s’étend sur 120 kilomètres de long. Là où les lacs sont de l’eau de pluie et les rivières sont de l’eau potable. Là où la forêt pousse depuis 2 millions d’années, dans le calme le plus total, sans jamais avoir été touchée par l’homme. Là où la nature est maître et où l’on s’incline devant elle !

Je ne reviens encore pas de ce que j’ai vu ! C’est un véritable paradis, où les baleines passent tranquillement le long de la plage. Et oui, le paradis existe ! Le paradis, c’est Fraser Island.

Accessible par bateau depuis la ville de Hervey Bay, le fait de simplement s’approcher de l’île donne déjà une impression de rentrer en pleine immersion dans un film comme « Jurassic Park« .

C’est l’île sablonneuse la plus grande du monde et elle possède aussi le plus grand lac sur île sablonneuse du monde. C’est la seule île sablonneuse du monde où une forêt pousse sur le sable ! Aller, en option, c’est aussi un des 2 seuls endroits au monde où l’on peut décoller un avion depuis la plage… activité que j’ai faite 🙂

75 Mile Beach, vue du ciell

L’île fait 120 kilomètres de long et jusqu’à 24 kilomètres de large. Les « routes » sont quelques chemins de sable « aménagés ». Le 4×4 est obligatoire, sinon vous passerez vos journées à pelleter le sable sous vos roues… Ces chemins et deux hôtels, se fondant à merveille dans la forêt, sont les seules traces humaines sur toute l’île. Tout le reste a été laissé comme tel !

Avec 2 des meilleurs guides que j’ai jamais eu, Waren et Dave, nous allons parcourir l’île pendant 2 jours et 1 nuit, avec ses spots les plus impressionnants. Un gros bus-système tel qu’il est. Je n’ai pas vu un seul déchet quelque part et nous apprenons des leçons d’écologie par les guides ! Un exemple à suivre.

Waren et Dave posant fièrement devant le bus. De supers guides qui adorent leur travail et partager leurs connaissances !

Fraser Island, c’est une formation géologique datant d’il y a plus de 2 millions d’années ! Cachées par la forêt, ses dunes font jusqu’à 200 mètres de haut ! Les lacs sont de l’eau de pluie et les rivières sont de l’eau potable. On entend uniquement les oiseaux tropicaux chanter, le vent et les vagues. Pas de WiFi, pas de téléphone, pas de magasins, pas de béton… Je m’attendais à plein de monde partout mais on ne rencontre pas tant de gens que ça ! Une merveille ! Un paradis.

Wanggoolba Creek. En plein milieu de l’île, la nature est maître ! Poser le pied à coté du chemin, c’est marcher sur des millions d’années d’évolution.

Pour citer mon guide Lonely Planet: « Les locaux l’appellent « K’Gari » ou « Paradis », et ce n’est pas sans raison. Sculptée par le vent et les marées, les incroyables lacs d’eau douce, les criques cristallines, les dunes géantes et la forêt tropicale luxuriante forment une énigmatique île paradisiaque, comme nulle part ailleurs dans le monde« .

Voilà qui résume parfaitement cet endroit ! Et c’est aussi ce que vous allez voir dans les photos et la vidéo, plus bas… Eau plus que transparente, forêt dense où rien n’a été touché, formations géologiques millénaires, levé de soleil seul sur la plage, survol de l’île en petit avion, marche sur les dunes, criques et plages où les baleines adorent se promener pour le plus grand plaisir de nos yeux….

Et la liste continue !

5h30 du matin… C’est seul sur la 75 Mile Beach que je vais admirer le levé de soleil absolument magique. Parfait pour démarrer la journée !

Lake McKenzie

Ce lac est en réalité rempli d’eau de pluie, d’où la variation de couleurs impressionnante selon la profondeur. Une pureté et une clarté incroyable ! Quand je suis arrivé sur cette plage de sable blanc, je n’y ai pas cru ! Il a été difficile de n’y rester qu’une petite heure…

J’ai rencontré un autre voyageur qui revenait des îles Fidji. Voici son avis : « C’est simple, c’est plus beau que les Fidji !! ». Eh oui, carrément !

Le lac McKenzie

Wanggoolba Creek

Au beau milieu de la forêt humide, une rivière d’eau pure aussi pure que de l’eau en bouteille, mais sans aucun traitement chimique comme on le fait ! J’en ai bu et elle est effectivement très bonne !

Une randonnée longe la rivière. Le calme est incroyable et les lianes qui descendent des arbres donnent envie de jouer à tarzan. En dehors du petit sentier, rien n’a été toucher depuis des millions d’années… Un endroit fascinant.

Wanggoolba Creek. Une rivière tellement pure qu’il est difficile d’en voir l’eau !!

75 Mile Beach

75 Miles, c’est 121 kilomètres. C’est aussi la longueur de la plage ! Impressionnant ! C’est aussi un endroit malheureusement transformé en « autoroute ». Avec plus de 360.000 visiteurs par an, il y a ici parfois des embouteillages de 4×4 ! Lors de mon passage, c’était la fin de la haute saison, donc nous étions quelque fois le seul groupe de personnes sur les lieux. En été, il doit en être malheureusement tout autre chose…

4×4 passant sur la 75 Mile Beach.

Lake Wabby

Entouré d’une forêt d’Eucalyptus et de dunes de sables qui se déplacent à une vitesse de 3 mètres par an ! C’est un des lacs les plus facile d’accès, après une marche de 30 minutes depuis la plage. Puis, il faut marcher sur les dunes pour atteindre l’eau. Après être sortit de la forêt tropicale, on a ici plus l’impression d’être dans le désert !

Une randonnées de 15 minutes monte en arrière du lac et permet une vue panoramique superbe !

15 minutes de randonnée depuis le pied du lac vous amèneront à ce point de vue absolument superbe ! La forêt tropicale, le lac, les dunes de sable et la mer !

Eurong Resort

C’est dans un des deux hôtels présents sur l’île que nous avons dormi. À cette époque, cela faisait presque 3 mois que je ne logeais que dans des Auberges. J’ai eu l’impression d’être dans un hôtel 5 étoiles, même si c’est encore loin du grand standing !

De même pour la nourriture servie à la cantine qui était super bonne ! En mode « Backpacker », je ne me nourrissait pas vraiment bien, pour économiser un peu plus de sous (la bonne nourriture en Australie est très chère). Là, je me suis bien rattrapé !

Le Eurong Resort, un des 2 hôtels de l’île.

Survol en avion

75 Mile Beach, lac Boomanjin, lac Jennings, lac Benaroon, lac McKenzie, Valley of the Giants… Vue du ciel, l’île est toute aussi magnifique !

Le lac Mckenzie, vu depuis l’avion.

 

Le paradis vu du ciel… Jusqu’à l’horizon !

Red Valley

Formation géologique de sable oxydé par l’air marin, le rendant orange.

Red Valley, une formation géologique assez intéressante.

Maheno Wreck

C’est un épave de bateau qui a servit pour la propagande de guerre australienne. Au départ, ce bateau de passager s’est échoué ici suite à un cyclone, en 1935. Lors de la seconde guerre mondiale, le gouvernement a ensuite fait bombarder l’épave à des fins de propagande de guerre.

L’épave du Maheno. Toute rouillée, elle se fait malmener par les marées…

Champagne Pools

Une magnifique piscine sans fin naturelle, dans laquelle viennent s’écraser les superbes vagues venues de la mer !

Champagne Pools.

 

Les vagues s’abattent avec force sur les Champagne Pools

Indian Head

Une falaise de 100 mètres de haut, depuis laquelle on peut observer les plages environnantes. Lors de la saison des migrations, on peut y observer de nombreuses baleines mais aussi des requins ou des raies Manta.

Pendant la saison des baleines, il est très facile d’en voir passer le long de l’île. En l’espace de 30 minutes, nous en avons observé 12 !

Waddy Point

C’est tout simplement le paradis des campeurs !

Waddy Point. Au Nord de l’île, l’endroit rêvé pour camper sur la plage et se réveiller au paradis ! Cependant, attention aux marées… C’est aussi un endroit difficilement accessible (grande montée de sable très « mou »…)

 

Eli Creek

Une rivière rapide à l’eau cristalline qui débouche sur la mer. Vous pouvez la descendre sur une bouée prêtée par la compagnie avec laquelle vous visitez l’île. Le fond est faible, vous permettant même de la descendre les pieds dans l’eau. Elle poursuit son court jusque sur le sable de la plage qu’elle traverse pour se jeter dans la mer !

Eli Creek.

La vidéo !

Alors, c’est pas le paradis ??

 

Si vous souhaitez la visiter, je vous recommande de louer votre propre 4×4 et d’y rester environ 1 semaine en y faisant du camping ou en logeant dans un des 2 hôtels. Cependant, cela demande un budget bien plus important. Il y a une multitudes de loueurs à Hervey Bay, vous trouverez sans problème.

Si votre budget est limité et/ou que vous êtes restreints dans votre emploi du temps, prenez la formule de 2 jours/1 nuit comme je l’ai fait. La formule 3 jours/2 nuits propose quasiment les mêmes activités. Vous prolongerez simplement le bonheur de visiter cette île unique d’environ une journée.

Pour les formules, tout est compris dans le prix ! Vous n’aurez rien a dépenser, si ce n’est le petit souvenir que vous pouvez acheter sur place avant de rembarquez sur la barge ou à un des hôtels.

 

Je serais curieux de savoir si vous avez déjà mis les pieds sur cette île !

Sinon, vous aimeriez y aller ?

Dites moi tout dans les commentaires 🙂

 

Aymeric LECOSSOIS – Pictures From The World
Qui suis-je ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *