Pourquoi voyager ne coûte pas cher ? Comment définir votre budget et le réduire ?

Beaucoup de personnes pensent que voyager coûte très cher.

Un des soucis premiers, c’est le manque d’argent.

J’ai traversé le Canada, traversé les USA. J’ai passé 3 mois en Australie, 1 mois à Bali… Et j’ai souvent entendu cette remarque ou vu ce malaise ou ce regard qui disait clairement : « Tu dois être riche pour faire tout ça », ou encore « Je ne peux pas me le permettre, je n’ai pas d’argent ».

Dans la réalité, il est possible de voyager, que l’on ait un budget de 50 Euros par jour, tout comme 5.000 Euros par jour.

Dans mes voyages, j’ai pu rencontrer des dizaines de personnes qui partent pendant des semaines, des mois, même des années, et qui n’ont pas tant d’argent que ça. Certains et certaines ont même encore moins que moi qui me considère déjà comme un voyageur plutôt économe. On ne se rend pas compte à quel point ces voyageurs sont nombreux !

 

Voyager ne coûte pas cher !

La différence entre ces 2 budgets (50 ou 5.000 Euros par jour, par exemple), ce sera la manière avec laquelle la personne voyagera. Il faut impérativement adapter sa vie en voyage à son budget.

Il faut connaître les manières de dépenser moins d’argent en voyageant et les appliquer.

Il faut connaître les manières de mieux économiser ses sous avant de partir et les appliquer.

Cela se fait en échangeant avec des personnes qui sont dans ce cas de figure, tout comme en faisant des recherches sur l’Internet. Ces techniques et connaissances sont incroyablement nombreuses !

Après près de 2 ans à me renseigner et a appliquer, j’en connais déjà plein. Mais je ne sais pas encore tout !

J’aime prendre l’exemple des personnes qui font un tour du Monde sur un an. C’est l’exemple parfait car il y a absolument tous les budgets ! Ça va de 5.000 Euros à 25.000 Euros et plus encore ! La différence est tout simplement les pays que ces gens ont choisi de visiter mais aussi la façon dont ils ont vécu pendant leur voyage.

Quand on est dans sa routine, dans sa vie de tous les jours, on ne s’en rend pas compte. Mais il est définitivement possible de voyager pas cher. Il est aussi possible de faire un tour du Monde encore moins cher que cité au-dessus.

Il faut s’attarder sur 3 points pour les dépenses en voyage : le transport, le logement et la nourriture. Ce sont les 3 dépenses les plus grosses que vous aurez à faire. Si vous arrivez à réduire chacune de ces dépenses, c’est le jackpot !

Aussi, remettons-nous dans le contexte ! Imaginez-vous au début de l’explosion de l’aviation civile, quand les billets d’avions coûtaient tellement chers que seules les classes riches pouvaient se le permettre…

Hommes d’affaire devant un avion civil, années 60.

 

De nos jours, il est de plus en plus facile et peu cher de voyager, même si le coût de la vie augmente partout dans le monde. Les moyens de transport sont de plus en plus nombreux, sécuritaires et efficaces. Il en est de même pour les hébergements qui augmentent en quantité à mesure que le tourisme se développe. La concurrence entres les compagnies et entreprises baisse les prix.

Internet a rendu le Monde accessible en un clic !

Il suffit de chercher, et toutes les réponses vous tomberont sous le nez.

Oui, j’ai bien dit « tomberons sous le nez » !

Vive internet.

Donc renseignez-vous, notez toutes ces techniques et essayez-les, testez-les, en commençant par faire de petits voyages pas trop loin de chez vous ou tout du moins facilement accessible, histoire de vous rassurer. De cette manière, vous pourrez vous rendre compte par vous-même que c’est aussi simple, peu cher et efficace qu’on le dit !

 

Deux techniques pour définir le budget de votre voyage

#1 Vous avez déjà un voyage prédéfini dans votre tête.

Vous savez où vous voulez aller, ce que vous voulez faire, de quelle manière vous allez vous déplacer, dans quel type de logement vous allez dormir… Vous allez donc pouvoir détailler le budget complet que vous allez avoir besoin pour réaliser votre voyage.

Pour vous rapprocher encore plus de la réalité, vous pouvez mettre une marge de 10 à 20% sur vos dépenses totales estimées. C’est ce que je fais tout le temps, et il est assez vrai que pour parer aux imprévus, ces chiffres sont relativement corrects.

Vous verrez que si vous intégrez toutes les techniques et recherches que vous avez faites pour économiser de l’argent en voyage, l’addition se verra grandement diminuée !

Car vous pouvez loger gratuitement de pleins de manières différentes. Vous pouvez réduire vos frais d’avion de pleins de manières différentes. Vous pouvez manger moins cher sur place avec la street food ou en faisant vous-même à manger plutôt que d’aller dans les restos et j’en passe et des meilleures.

Un exemple de street food à Singapour. Voilà ce que vous aurez à manger pour 10$SGP, soit 6.60E ! (taux de change Octobre 2016).

 

Bien sûr, ce sont des choix à faire.

Il est largement possible de voyager pas cher, mais vous devrez vous adapter. Encore une fois, faites des recherches, testez, apprenez, appliquez.

On ne peut pas voyager moins cher en continuant de manger dans des restaurants deux fois par jour ou en continuant de prendre la compagnie Air France parce que vous l’aimez bien. Il faudra aussi réduire un peu vos conforts. Mais cela vous apportera une expérience différente et des souvenirs biens meilleurs.

 

#2 Se fixer une somme dès le départ.

Il peut aussi y avoir une autre manière de penser, tout à fait à l’inverse. C’est à dire que vous partez directement avec une somme que vous vous mettez à disposition.

Par exemple, vous vous donnez un maximum de 1.000 Euros. Regardez ce qu’il est possible de faire avec ces 1.000 Euros. Vous pouvez aussi vous définir une somme inférieure à votre budget total que vous vous fixez.

C’est ce que j’ai fait quand j’ai traversé le Canada en roadtrip en solo lorsque j’étais expatrié au Québec. Je me suis simplement fixé un but.

J’avais plus d’un an d’économies à disposition (d’un salaire québécois en plus !) mais je ne voulais pas tout dépenser d’un coup. Je voulais au contraire voyager le plus loin possible, le plus longtemps possible, avec une somme d’argent que je m’étais moi-même déterminé. Je me suis dit: « Voyage le moins cher que tu le peux, mais n’oublie pas les plaisirs de temps en temps ».

Cela m’a obligé à voyager moins cher et a tester des techniques que je ne connaissais pas pour économiser de l’argent en voyage.

J’ai par exemple utilisé le réseau Couchsurfing pour me loger. J’ai aussi dormi dans ma voiture, avec un simple sac de couchage. Ce fût « rustique » mais l’expérience est tellement géniale que je la reproduis dès que je le peux ! Sur la route, j’ai ménagé ma voiture en roulant d’une manière économique, sans à-coups et sans brusqueries, ceci permettant de consommer moins d’essence.

Résultat ?

J’ai fait un peu plus de 8.000 kilomètres en 3 semaines, de Montréal à Vancouver, pour un total d’environ 1.400$CAD (environ 1.000 Euros), tout compris. Et pourtant, je me suis fait plaisir !

Pour le logement, j’ai économisé 21 nuits d’hôtel… Soit environ 1700$CAD si je prends une moyenne de 80$CAD la nuit en hôtel ou motel !!

Je répète que le coût total de ce voyage a été de 1.400$CAD…

Vous voyez ce que je veux dire…

Garé devant le lac Wawa, Ontario, Canada. Il est l’heure d’aller se mettre dans le sac de couchage après un somptueux couché de soleil !

 

En plus, j’ai pu ensuite traverser les USA, revenir en France, repartir 1 mois en Indonésie, 3 mois en Australie, 1 semaine à Singapour et encore revenir en France…

…Avec ces mêmes économies !!

Cela m’a finalement prouvé que OUI, il est possible de voyager pas cher.

Se le prouver soi-même est la meilleure des façons de le comprendre et de l’intégrer !

J’aurais dailleurs pu en faire encore plus et encore plus longtemps. Car en rencontrant les autres voyageurs et en échangeant avec eux, on apprend encore d’autres techniques que l’on ne savait encore pas !

Alors, je me disais « merde »… Mais ce sera pour la prochaine fois !

 

Attention aux destinations que vous choisissez !

Voyager au Canada ou au Cambodge ne vous coûtera pas le même prix journalier ou mensuel !

Si vous voulez voyager longtemps ou si vous avez un petit budget, privilégiez les pays où le coût de la vie est plus bas que dans le votre. Bon nombre des voyageurs au long court se fixent une somme mensuelle à ne pas dépasser. À moins que vous puissiez travailler dans le pays que vous visez.

Par exemple, 7 jours à Singapour, en faisant des visites, en prenant le métro, en logeant dans une petit auberge de jeunesse dans le quartier chinois et en mangeant de la street food : cela m’a coûté 260 Euros. Soit environ 1.000 Euros pour 1 mois. C’est un pays cher. Mais j’ai eu un bon plan logement avec la semaine d’hébergement à 95 Euros seulement !

Bon, c’était spécial, les murs des chambres étaient des rideaux!! Mais au moins, cela satisfaisait mon petit budget et me permettait de visiter la ville pendant une semaine au lieu de carrément ne pas y mettre les pieds !

Sur la photo à gauche, on voit le couloir de l’auberge et 2 des 4 chambres de 6 lits séparées par des rideaux. Derrière moi, une petite cuisine juste assez grande pour 2 et 2 salles de bain et toilettes.

Original et forçant le rapprochement entre les voyageurs !

Bref, je ne l’ai aucunement regretté.

Comparons avec un de mes séjours à Bali : 18 jours en logeant chez l’habitant, en me déplaçant tous les 2 jours en bus et en faisant des activités comme le Mont Batur ou un chauffeur à la journée pour visiter le centre de l’île et en mangeant soit dans de petits restos ou en allant au supermarché ou superette : 420 Euros. Soit 700 Euros par mois, en bougeant tout le temps et en faisant des activités assez chères pour un pays pauvre.

Si je ne m’étais pas déplacé tant que ça, si je n’avais pas fait certaines activités, bref si j’avais pris le même rythme qu’à Singapour cela m’aurait coûté moitié moins cher !

Donc ne vous arrêtez pas au prix du billet d’avion ! Intéressez-vous surtout aux dépenses sur place.

 

Il est possible de voyager avec n’importe quel budget !

De toutes les manières, que vous ayez 200 Euros, 2.000 Euros ou 20.000 Euros, il est possible de voyager.

Il faut d’abord avoir l’envie, le projet. Il faut aussi s’adapter à cette somme que vous possédez. C’est la clé.

Vous pouvez faire du stop pour ne pas payer de transport, vous pouvez vous loger chez l’habitant via Couchsurfing pour ne pas payer de logement, vous pouvez faire à manger vous-même pour réduire vos frais de nourriture drastiquement…

Vous pouvez aussi faire du HelpX, du Woofing, du WorkAway, utiliser Couchsurfing. Ce sont autant de moyens de se loger, voire même aussi de se nourrir gratuitement en l’échange d’un peu de travail pour certain, d’un simple sourire et conversation pour d’autres.

Vous pouvez même travailler à l’étranger avec certains visas disponibles dans certains pays ! Si vous avez moins de 31 ans, pensez aux PVT (Permis Vacances Travail) qui sont disponible dans bon nombre de pays !

Ce ne sont que des exemples qui font que vous n’êtes pas obligé d’être riche pour voyager, mais que pour le faire, vous devrez faire quelques sacrifices.

 

Conclusion

En conclusion, il ne faut jamais oublier que tout est possible !

Les seules limites que vous avez sont celles que vous vous fixez !

Renseignez-vous, testez, apprenez, faites-vous votre propre avis par vous-même, appliquez.

Il y’a des gens qui partent en voyage avec 100 Euros. Il y’a des gens qui arrivent à voyager des mois et des mois avec un tout petit budget.

Comment font-ils ?

Ils ont les connaissances, ils les appliquent, et ils sont débrouillards !

Je tends moi-même de plus en plus à voyager sur le mode « minimaliste ». Minimaliste dans les affaires que j’emmène avec moi. Minimaliste dans mon budget. Cela est très intéressant car ça vous oblige à retourner aux sources, à vous éloigner du monde de la consommation.

Quand vous revenez à votre vie normale, vous comprendrez alors ce que l’argent est réellement. Vous comprendrez sa valeur réelle. Parce que vous aurez souvent galéré sans.

Donc je dis stop aux préjugés et aux réactions non fondées !

Voyager, c’est simple et ça ne coûte pas cher !

 

Aymeric LECOSSOIS – Pictures From The World
Qui suis-je?

4 commentaires

  1. Le vélo élimine les frais de transport sur place, les frais d’hébergements partiellement ou totalement si l’on a recourt à Couchsurfing ou Warmshower sur les jours de repos, impose de faire sa cuisine soi-même et te coupe l’envie des activités touristiques puisque ce mode de voyage est déjà une aventure en soi. Aussi les séjours en ville sont fait avant tout pour récupérer ! Pour un pédicaber à la retraite, c’est tout indiqué ;).
    C’est vrai qu’il y a l’achat du matos qui en fait un investissement rentable que sur de longs voyages, mais quand tu sais que tes seules dépenses peuvent se résumer à la nourriture, tu te sens libre.
    Au delà de faire ou non des économies c’est avant tout un état d’esprit. Si j’avais le choix entre passer ma prochaine nuit dans un hotel/restaurant 5 étoiles gratuitement ou dans le bush australien sous tente avec mon mix au flocons d’avoine, sans aucune hésitation je choisirais le bush et prendrais même les flocons d’avoine à mes frais :).

    1. Tout à fait Bertrand!
      Il est vrai que je parle plutôt des voyageurs classiques (avion/petit hôtel/restaurant) dans cet article, car ce sont généralement eux, ou ceux qui voyagent rarement voire jamais, qui font ces remarques.
      Le vélo est une excellente alternative que tu connais très bien et que j’aimerais tester sur quelques semaines un de ces jours. Ça fait partie de mes futurs projets. Seul contre soi, vivre dehors quelque soit le temps ou le climat, faire du camping sauvage. Et bien sûr se reposer quelques jours dans les villes. Comme tu le dis, c’est un état d’esprit a avoir. Je trouve quand même que le vélo se limite à une certaine catégorie de personnes.
      D’ailleurs, j’ai croisé un japonais qui faisais la liaison entre Brisbane et Perth, en passant par Alice Springs/Yulara. C’était en Septembre 2016. Il avait un vélo de route en alu (un Giant jaune) avec des pneus un peu larges, style cyclocross, un assez vieux vélo. Il était en direction de Uluru (depuis Alice Springs). Je ne connais pas son nom. Je ne sais pas si tu le connais ?
      Le moins tu veux dépenser, le plus tu retournes aux sources.
      En bref, quand on veut, on peut. Si quelqu’un l’a déjà fait, c’est que tout le monde peut le faire!

      1. Quand j’ai commencé le vélo en compète, je me suis dit : « Si Armstrong a pu gagné 7 tours j’en gagnerais bien au moins un ». Depuis que j’ai arrêté, plus jamais je n’ai dit : « Quand on veut on peut » :).
        En ce qui concerne le voyage à vélo, c’est à la portée de quasi tout de monde physiquement parlant (hors pistes très difficiles), mais mentalement, comme tu le dis, ça se limite à une certaine catégorie de personnes.
        Je ne connais pas ce japonais non. Ceci dit s’il était en vélo de course, même avec des pneus type cyclo cross, je serais curieux de voir où il est allé après Yulara car s’il n’est pas revenu sur ses pas, cela veut dire qu’il s’est bouffé la great central road et la great central en vélo de course c’est chaud !

        1. Oui, je pense que c’est ce qu’il à fait. Le vélo était de toutes façon inadapté aux pistes du désert central… Il m’avait déjà dit que les rayons de ses roues (alu à rayons profilés) cassaient régulièrement à cause du poids de ses sacoches… Je pense qu’il n’avait pas le budget pour un vrai vélo de rando.
          Physiquement parlant, je sais que en 2 semaines à 1 mois, selon sa condition physique de départ, le tour est joué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *